Mon manteau Montmartre


Les essais couture / mardi, mars 5th, 2019

Fin d’hiver… les soldes… et l’obligation de renouveler la collection de manteaux des cinq loulous… et oui, tous les 2-3 ans, nous renouvelons le stock. Donc pas d’achats pour moi cette année 🙁 et puis, je vous rappelle pour celles qui me suivent sur Instagram que depuis l’achat de ma nouvelle machine, le deal c’est d’acheter le moins de fringues pour possible pour les enfants et moi ! faut amortir la bête !

Donc je finis par arrêter mon choix sur le manteau Montmartre de Aime comme Marie, archi connu, déjà cousu des milliers de fois par la cousettosphère… mais bon, avec mes cinq korrigans scolarisés en famille, je n’ai pas vocation à être la première à coudre ceci ou cela…

pochette du patron Montmartre de Aime comme Marie
Patron pochette, j’aime beaucoup le packaging !

le tissu

Repérage d’un lainage à prix tout à fait abordable chez defilentissu et commande illico du métrage nécessaire, d’une doublure rose que je n’utiliserai finalement pas pour ce projet et d’une gaze bleu canard à pois doré… canon.

présentation de mon choix de tissus
La gaze et le lainage viennent de chez Defilentissus et la doublure grise de ma mercerie

Réalisation

La décalque du patron est très rapide. Les pièces peu nombreuses et de forme assez simple. A cette occasion, je teste enfin la bâche plastique pour décalquer des patrons ! Enchantée (je vous en reparlerai)… oui c’est pareil, pour les techniques, je suis pour le moment plus suiveuse (de loin) que pionnière !

Bref revenons à nos patrons : ayant constaté sur pas mal de blogs que les manches sont vraiment étroites et, je trouve, donnent un aspect un peu étrange à l’ensemble de la veste ; aussi, j’ai élargi l’emmanchure : tout simplement en dessinant un courbe plus basse que le dessin. En effet, non seulement je trouve que cela rééquilibre un peu l’ensemble mais également, je souhaitais en faire un manteau et glisser mes GROOOS pulls de frileuse en dessous. (N’oubliez pas de faire les modifications de façon proportionnelle sur la doublure qui est déjà légèrement plus large.)

Première émotion : bah oui, je n’ai pas vérifié la laize de mon lainage avant de l’acheter. Heureusement, en M ça passe. Les picots de la lisière seront pris dans la couture…

Seconde émotion : rachat d’une doublure gris perle dans ma mercerie « préférée »… enfin, un jour je vous parlerai des merceries de quartier ! Donc au moment de payer je constate que la dite doublure était à 16 euros le m !! plus cher que mon lainage !! bref

Je choisis également d’insérer un passepoil brillant entre la doublure et le lainage pour un côté plus fini. Bref, après un montage (presque) sans histoires, manteau fini !

le détail du passepoil argenté
Le détail du passepoil lurex, on reste dans le ton, mais ça brille un peu quand même

Je vous avouerai que pour quelques étapes, j’ai regardé le dessin plusieurs fois. J’ai eu également une question via Instagram sur l’étape de montage n°3. Alors je vous mets ici les schéma que j’ai envoyé. Si certaines sont bloquées à cette étape.

Montmartre  : étape 3 détaillée a et b
Assembler les deux devants par le haut (surligné en rouge)
Montmartre : étape 3 détaillée c
Assembler endroit contre endroit le dos et les devants (en ajustant correctement ;-))

Pour résumer :

Les plus :

>vraiment rapide et facile à faire.

>Rendu très sympa et envisageable avec pas mal de tissus différents.

>Le livret est bien expliqué … il manque peut-être un peu de précision pour les débutantes.

Les moins :

>Besoin d’une laize en 150 cm pour les tailles au dessus du M ;

>manches à reprendre un peu (selon moi) ;

>tailles dans lesquelles je ne me retrouve pas du tout, je les trouve trop vagues et sans aucune explication pour adapter le patron si la couturière ne rentre pas dans les standards. Si vous connaissez des maisons de patrons qui proposent ça je suis preneuse !!

Montmartre : les tailles proposées pour le patron
Quid de celles qui font 87 de tour de poitrine et 93 de tour de taille ???

>Manque l’option d’un bouton et de sa boutonnière ; même si c’est facultatif, ce serait bien que l’emplacement soit indiqué.

>Pourquoi une enforme pour le bas et pas pour les manches ? Cela rentrerait un peu plus la doublure et éviterait qu’elle ne se voie. Bon… je chipote, en fait elle ne se voit pas mais je trouve qu’elle arrive un peu haut.

>Il manque l’indication de coudre les poches en couture invisible à l’intérieur pour les fixer aux devants. Elles tiennent peut-être bien sur des lainages un peu rigides mais sur de la maille un peu lâche elles se déforment par derrière et ça se voit !

>ne pas hésiter à surfiler les pièces même si c’est facultatif. Autant certains tissus ne bougent pas autant d’autres, notamment les doublures, partent vite en cacahuète (et oui !). Donc pour ma prochaine version, je surfilerai tout avant de commencer.

Montmartre : le manteau fini
Fini !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *